Le blog d'Isabelle par les ateliers du devenir

31 mar 2016

N.T.I.C, Intelligence Artificielle, un humain comme un autre ?

c3a9volution-de-lhommeIl y a 20 ans, alors que j’étais étudiante en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication, je tentais d’imaginer quel impact les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, encore en voie d’apparition, auraient sur nos vies, nos entreprises et nos organisations.

Minitel, liens hypertextes, micro-informatique, domotique, intelligence artificielle, visioconférence miniaturisation… Tout cela ressemblait à de la science-fiction. J’imaginais, à l’image des liens hypertextes naissant, un monde de moins en moins hiérarchisé est de plus en plus connecté.

Depuis 20 ans les N.T.I.C. n’ont cessé de se développer et de gagner en puissance. Malgré les années, le qualificatif de « nouvelles », reste parfaitement justifié !

Les évolutions dans le domaine des Techniques de l’Information et de la Communication ont transformé nos cadres de référence et notre rapport à l’espace temps et cela n’est que le début !

Comme abordé dans l’article «Ruptures et transformation au cœur de la formation », notre époque fait face a quatre types de rupture : rupture de la linéarité du temps des espaces rupture avec les effet de masse et enfin rupture des acteurs et des équilibres géopolitiques.

Au niveau des N.T.I.C., ces  ruptures se matérialisent plus spécifiquement par quatre caractéristiques :

  1. L’existence d’un flot continue d’informations en même temps qu’un rétrécissement de notre rapport à l’espace-temps. Via internet, via les mails, les MOOC, le big data et les réseaux sociaux, ce sont des milliards de données, d’informations et de connaissances qui sont partagés à la vitesse de la lumière 24 heures sur 24.

L’enjeu est ici de faire le tri entre l’essentiel du superflu, le vrai du faux, l’utile du parasite…

  1. L’arrivée du virtuel dans la réalité matérielle. À ce titre, l’apport des imprimantes 3D et de la robotisation dans certains secteurs est totalement inédit. C’est notamment le cas avec le projet « Fosilized » qui crée, à l’aide d’un procédé d’impression 3D des éléments de structure architecturale ainsi que de grandes pièces en béton jusqu’à là impossible techniquement à créer. C’est également le cas avec l’imprimante géante Big Delta, capable de construire des habitations en un temps record, mais c’est également le cas avec les briques « Polybricks » construites via une imprimante 3D à jet d’encre du marché. Le Chinois Winsun, quant à lui, a réussi à imprimer deux bâtiments à usage d’habitation, dans la ville de Suzhou en seulement quelques jours…

L’enjeu est ici de savoir quelle place sera celle réservée aux professionnels / humains de demain et dans quels métiers.

  1. L’effacement des frontières. Quelles soient géographiques ou liées à la séparation entre espace professionnel et privé la notion de frontière a bougé. Ce n’est plus un lieu qui détermine si vous êtes au travail ou pas. Ce n’est pas non plus le pays où vous vous trouvez qui détermine si vous pouvez échanger avec quelqu’un qui se trouve à l’autre bout de la planète ou dans la même ville que vous.

L’enjeu réside à cet endroit de savoir gérer la notion de lieu, de temps et d’espace sans se laisser « illusionner » par la faciliter donner par les N.T.I.C. Umberto Ecco parlait de la perception de « magie » ressenti par les utilisateurs.

  1. La transparence et l’instantanéité dans le partage des informations. Que ce soit via Twitter, Internet ou les réseaux sociaux, tout se sait de manière instantanée. Les opinions, les informations qu’elles soient sensibles ou banales sont connues en temps réel et en tout lieu. Les groupes de défense de la transparence comme les Anonymous ou wikiLeaks se sont créés grâce et par les N.T.I.C. Des actions via les réseaux sociaux ont plus d’impact que des actions dans le monde réel. Des pétitions sur les réseaux sociaux ont eu plus d’influence sur un vote en faveur de l’interdiction de pesticides néonicotinoïdes nuisibles aux abeilles que des années de lutte par les apiculteurs. Il en est de même d’une Loi de la réforme sur le Code du Travail en France …

L’enjeu est ici de savoir où se trouve la véritable gouvernance et la prise de décision.

Et pourtant, même si nous savons aujourd’hui combien les N.T.I.C. ont bouleversé nos repères spatio-temporelles, une question reste entière : quel impact, quelle influence, les N.T.I.C. aurons sur nos organisations, nos équipes sur le moyen long terme ? Quelles compétences seront valorisées demain, comment les métiers vont évoluer ?
Le monde qui est en train de s’écrire sous nos yeux, esquisse 3 nouvelles tendances. Ces 3 tendances sont autant d’indices qui doivent nous aider à nous préparer aux réalités de demain et à adresser les enjeux que nous venons de soulever.

 

En premier lieu, nous pouvons constater une tendance à « l’ubérisation » du monde du travail. Grace aux E-applications, des « travailleurs indépendants », c’est-à-dire sans contrat de travail, se raccrochent librement à un réseau organisé et vivent en tout ou partie d’une activité ou d’un métier qui n’est pas leur activité ou métier d’origine. Avec cette tendance c’est la notion de lien de subordination, de Contrat de Travail qui est directement impacté. Mais également de compétences et de qualifications.

En deuxième lieu le risque de supplantation de l’intelligence humaine par l’intelligence artificielle. Les progrès des algorithmes de dernière génération battent à plate couture les plus brillants cerveaux… Comme le 15 mars denier dans une compétition au jeu de Go qui opposait le champion en titre et l’algorithme de Google DeepMind, baptisé AlphaGo. L’intelligence humaine est elle condamnée à perdre contre l’intelligence artificielle ?

Et enfin le début de la fin du travail comme marqueur d’identité sociale unique. Pour la première fois depuis la préhistoire, nous n’avons jamais été aussi proche d’un changement de paradigme concernant ce qui distingue l’homme de l’animal et ce n’est plus le travail.

Trois sujets que je vous propose d’aborder au cours des prochaines semaines dans trois articles différents.

Articles similaires

03 mar 2017

Le leader Trim tab …

Lorsqu’on le regarde il parait insignifiant, mais sa micro action agit comme un puissant levier. Il ? C’est un petit volet qui adjoint au gouvernail d’un bateau ou aux ailes d’un…

lire la suite
29 sept 2014

Rien n’échoue comme le succès !

Cette phrase, prononcée par l’éminent historien britannique Arnold J. Toynbee, résume l’une des plus importantes conclusions tirée des douze volumes consacrés aux conditions de l’essor et de la chute des…

lire la suite

Pas de commentaire...